[Deen-ul-Qayyem]

L'Islâm Authentique selon la compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Néo-Murji'ah

Aller en bas 
AuteurMessage
أبو إسحق الموحد
Nouveau Membre Actif
Nouveau Membre Actif
avatar

Nombre de msg : 35
Points de participation Points de participation : 55
Moyenne des avis sur mes post : 6

MessageSujet: Les Néo-Murji'ah   Mer 22 Fév - 3:02

بسم الله الرحمن الرحيم

Les Néo-Murji'ah




L’Article se compose de quatre parties:

Partie 1- Les Similarités entre les Murji’ah du passé et les Néo-Murji’ah
Partie 2- La Position des Ahl us-Sunnah Wal-Jama’ah concernant al Iman et al Kufr
Partie 3- Les Types de Kufr
Partie 4- Les Types de Mécréants











Partie 1- Les Similarités entre les Murji’ah du passé et les Néo-Murji’ah



Les Murji’ah sont de trois types:

1- Ceux qui ont parlé du Irjaa’ dans l’Iman et le Qadar (la destiné) selon la voie des Qadariyyah et des Mu’tazilah

2- Ceux qui ont parlé du Irjaa’ dans le Iman et du “Jabr” dans les actes – c à d, un homme n’est pas bien libre et il est forcé de faire ce qu’il fait – selon la voie des Jahmiyyah.


3- Le troisième type est différent des Jabriyyah (du Jabr) et des Qadariyyah. Il y a de nombreux groupes : les Yonusiyyah, Ghasaniyyah, Thawbaaniyyah,
Toumniyyah, et les Murisiyyah

Les Murji’ah sont appelés Murji’ah car ils retardent les actes de la foi (Iman). L’Irjaa’ signifie retarder.

Lorsque les Murji’ah parlent du Iman, ils sont de deux categories:


1- Les Murji’ah extrêmes (Al-Murji’ah al-Mutakallimoun)
2- Les Murji’ah juristes (Murji’at al-Fuqahaa’)






1-Al-Murji’ah al-Mutakallimoun

Jahm Ibn Safwan et ceux qui l’ont suivi disent: Le Iman est seulement ce qui est affirmé et connu par le coeur. Ils ne considèrent pas les actes du coeur venant du Iman. Ils pensent qu’un homme peut être complètement croyant dans son Coeur même s’il blasphème Allah, son prophète, combat les Awliyaa’ d’Allah, supporte les ennemis d’Allah, détruit les Masjid, humilie le Qur’an et les croyants, est généreux avec les kuffar…etc. Ils disent que tous ceci sont des péchés qui ne touchent pas le Iman dans le cœur d’un homme. Ils disent qu’il peut faire ça et être croyant de l’intérieur (dans son Coeur) dans la vision d’Allah. Ils disent aussi que nous affirmons seulement les règles de la mécréance dans cette vie à celui qui fait tous ces actes horrible mentionnés ci-dessus car ces paroles et actes sont un signe de sa mécréance.
Si vous leur montrez le Qur’an, la Sunnah et le consensus qu’un homme qui fait ces actes est un mécréant en raison de ces actes ci-dessus, ils répondent que ces actes sont un signe qu’il n’y a pas d’affirmation et de savoir dans son cœur. Pour eux la mécréance est seulement une chose: l’Ignorance; et pour eux la croyance est seulement une chose: le savoir; ou le dénigrement et l’affirmation du Coeur.
Ils divergent dans le fait de savoir si l’affirmation du cœur est quelque chose de différent du savoir ou si c’est pareil. Malgré que cette définition du Iman soit la
pire, beaucoup de “al-Murji’ah al-Mutakallimoun” l’ont adopté.
De nombreux Salaf, comme Waki’ ibn al-Jarrah, Ahmad ibn Hanbal, Abi Abaid et d’autres, ont declaré mécréants ceux qui définissent le Iman comme les
Murji’ah al-Mutakallimoun. Ces savants ont dit que Satan est un mécréant comme cité dans le Qur’an. La mécréance de Satan est due à son arrogance, et à son refus de s’incliner devant Adam, et non pas parce qu’il a nié la parole d’Allah. Le cas de Fir’awn et son peuple est le même. Allah dit, “Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu'en eux- mêmes ils y croyaient avec certitude.” [27:14]


Moïse a dit aussi à Fir’awn,
"Il dit : "Tu sais fort bien que ces choses [les miracles], seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves illuminantes; et certes, Ô Pharaon, je te crois perdu".” [17:102]


Comme nous pouvons le voir, Moïse, le sincère dit la parole ci-dessus à Fir’awn, ce qui est une preuve que Fir’awn savait que Allah a révélé les signes, et encore il était parmi les individus les plus obstinés et transgresseurs à cause de sa corruption et non à cause de son manque de savoir. Allah dit
“Pharaon était hautain sur terre; il répartit en clans ses habitants, afin d'abuser de la faiblesse de l'un d'eux : Il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre.” [28:4]
Et de même il y a la situation des Juifs. Allah dit à propos d’eux, “Ceux à qui nous avons donné le Livre, le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs
enfants. Or une partie d'entre eux cache la vérité, alors qu'ils la savent!” [2:146]


Et aussi les Polythéistes,
“mais ce sont les versets (le Coran) de Dieu, que les injustes renient.” [6:33]




2-Murj’at al-Fuqahaa’

Les Murji’ah al-Fuqahaa’ sont ceux qui disent que le Iman est l’affirmation du coeur et la parole de la langue. Ils ne considèrent pas que les actes font partie du Iman. Les Murji’ah al-Fuqahaa étaient des juristes et des adorateurs de la ville de Kufa (une ville en Iraq). Ils affirmaient qu’une personne n’est pas Musulmane tant qu’elle n’a pas dit la parole du Iman (la Shahadah) alors qu’elle est capable de le faire contrairement à “Jahm Ibn Safwaan”. Les Murji’ah al-Fuqahaa’ ont reconnu que Satan, Fir’awn et les autres mécréants croyaient dans leur coeur que ce que les messagers ont transmis est la vérité.


Cependant, si les Murji’ah al-Fuqahaa’ n’affirmaient pas que les actes du coeur font partie du Iman, alors leur argument serait le même à ce qu’a dit “Jahm Ibn
Safwaan”. Les Murji’ah al-Fuqahaa’ niaient le fait que le Iman augmente et diminue avec les actes. Cependant, ils disaient que le Iman augmentait avant que
la révélation soit achevée; c à d, lorsqu’Allah révèle un nouveau verset alors il est obligatoire de l’affirmer, et cette affirmation (Tasdiq) se rajoute aux précédentes affirmations des autres versets. Ainsi à la fin de la révélation, le ‘Iman a cessé d’augmenter. Après la révélation ils disaient que le Iman de tous les Musulmans est le même; le Iman des premières générations comme Abu Bakr et Umar est le même que le Iman des gens les plus désobéissants comme al-Hajjaj Abu Muslim al Khurasani, et d’autres après eux.







3-Le Irjaa’ de notre époque

Le Irjaa’ de notre époque est très répandu que ce soit parmi les gens du commun ou parmi ceux qui travaillent pour l’Islam et la Dawah.


• Le Irjaa’ parmi les gens du commun est bien connu: “le Iman est dans le coeur,” ils ne font pas attention aux actes, ils ignorent plutôt et rabaissent les

actes des membres en prenant comme excuse que tous ces sujets sont le Iman du coeur et la pure intention.



• Le Irjaa’ de ceux qui travaillent pour l’Islam et la Dawah n’est pas dans la définition du Iman. Ils ont une bonne définition du Iman en tant que nom. Ils
disent que le Iman est la parole de langue, la croyance du coeur et les actes des membres. Ils disent que le Iman est par les paroles et actes, et ceci est la
définition correcte du Iman parmi les Ahl us-Sunnah Wal-Jama’ah.


Cependant, lorsqu’il faut appliquer cette définition spécialement sur les choses qui annulent le Iman, il apparait clairement que “les actes des membres” qu’ils
affirmaient dans la définition du Iman n’est pas appliqué.


Oui, beaucoup d’entre eux disent que le Iman augmente avec les bonnes actions et diminue avec les mauvaises actions comme l’affirme Ahlus Sunnah.
Cependant, les péchés diminuent seulement le Iman, mais ne l’annulent pas, sauf dans une situation: si il y a rejet, Istihlaal, ou croyance dans le coeur, sans
tenir compte de la grandeur du péché ou de l’acte. Ils disent ça alors que le Prophète alayhi salat wa salam a clarifié et dit, “le Iman a soixante dix et
quelques branches, la meilleure (la plus haute) de ces branches est la déclaration de “La ilaha illa Allah”, et la plus petite de ces branches consiste a enlever les objets nuisibles du chemin; al Hayaa’ (la modestie) est (aussi) une partie du Iman.” Rapporté par Muslim et d’autres.


Donc les branches du Iman ne sont pas toutes les mêmes. La branche de “Laa Ilaha Illa Allah” n’est pas la même que celle de al Hayaa’ ou que le fait d’enlever les objets nuisibles du chemin. L’absence de certaines de ces branches peut diminuer le Iman comme al Hayaa’, et de même l’absence de certaines de ces branches peut annuler le Iman comme la déclaration de “Laa Ilaha Illa Allah.”

Les Khawarij et ceux qui les ont suivi parmi les Takfiri extrêmes font de toutes les branches du Iman des annulations du Iman. Les Néo-Murji’ah disent, en
réaction à l’acte des Khawarij, que l’absence de toutes les branches du Iman entraine une diminution du Iman seulement. Ils ne considèrent pas ces branches comme étant quelque chose qui annule le Iman sauf s’il y a Istihlaal, Juhoud ou croyance. Les Khawarij et les Néo-Murji’ah sont toutes les deux (des sectes) égarées.







Partie 2- La position de Ahl-us-Sunnah Wal-Jama’ah concernant le Iman et le Kuffr



Les gens du haqq, ceux qui font partie du groupe sauvé sont dans le juste milieu concernant les questions du Iman et du kufr. Certaines branches du Iman
peuvent affecter la perfection du Iman, et ne pas l’annuler. Ces branches sont de deux catégories:


• Les branches qui font parties de la perfection du Iman “Mustahab” (préférable)
• Les branches qui font parties de la perfection du Iman “Wajib” (obligatoire)


Et aussi il y a certaines branches du Iman qui annulent le Iman.
Donc les branches du Iman selon Ahl us Sunnah wal Jama’ah sont de trois catégories:


• Les branches qui font parties de la perfection du Iman Mustahab (préférable). Ces branches sont les actions recommandées de l’Islam, mais qui ne sont pas obligatoires.


• Les branches qui font parties de la perfection du Iman Wajib (obligatoire). Ces branches sont les actions obligatoires de l’Islam.


• Les branches qui annulent le Iman et l’effacent complètement.


Les gens de Ahl us Sunnah wal Jama’ah ne classent pas un acte comme faisant partie de cette catégorie ou des autres sans preuves du Qur’an et de la Sunnah, "Ils dirent : "Gloire à Toi!Nous n'avons de savoir que ce que Tu nous a appris. Certes c'est Toi l'Omniscient, le Sage".” [2:32]



Les proches des Néo-Murji’ah en matière de Iman et de kufr sont les Murisiyyah Murji’ah: les Murji’ah de Baghdad. Les Murisiyyah sont les suiveurs de Bishr ibn Ghayyath al-Murisi. Il disait que le Iman est l’affirmation du coeur et de la langue, et que le Kufr est le rejet et le fait de nier. C’est pourquoi ils disent que se prosterner devant une idole n’est pas de la mécréance mais un signe de mécréance.


Les Néo-Murji’ah ne considèrent pas les actes comme des actes annulatoires de l’Islam en eux-même. Ils disent que cela doit être accompagné de l’Istihlaal, du Juhoud ou de la croyance, ceci est le kufr selon eux. Que le kufr soit le blasphème d’Allah, la prosternation devant une idole, la légifération avec Allah ou la moquerie du Din d’Allah, tous ces actes ne sont pas des actes de mécréance en eux-même, mais ils disent que ces actes sont un signe que la personne croit au kufr. Le kufr est sa croyance, son rejet ou son Istihlaal (et non l’acte en luimême).
De là, les Néo-Murji’ah ont ouvert une grande porte du mal contre les Musulmans. De nombreux mécréants, athées, hypocrites et Zanadiq ont
commencé à attaquer le Din d’Allah avec facilité. Les Néo-Murji’ah font des excuses pour les Tawaghit et les apostats. Ils argumentent en défense des Tawaghit et des apostats avec des doutes sur le fait que si les Tawaghit eux mêmes n’ont jamais la pensée de ou le coeur de. Ces Tawaghit n’ont jamais trouvé de pareil sincères soldats qui les défendent et les protègent du mensonge que les Néo-Murji’ah.



C’est pourquoi certains Salaf ont dit concernant le Irjaa’: “C’est une religion qui plait aux rois,” et certains d’entre eux ont dit, “Nous craignons leur Fitnah (Murji’ah) plus que la Fitnah des Khawarij.” Ils disaient, “Les Khawarij font moins de mal que les Murji’ah,” ce qui est une parole véridique. La raison initiale de l’extrémisme des Khawarij fut leur colère envers les frontières d’Allah comme ils disent. Les Murji’ah cependant, leur voie encourage les gens à transgresser les frontières d’Allah, les ordres et les commandements d’Allah, et encourage à ouvrir les portes de l’apostasie afin de faciliter les mécréants et les apostats (pour leur faire des excuses et continuer dans leur mal).”










Partie 3- Les Types de Kuffr

Les types de kufr sont les suivants:

• Le kufr du démenti. Allah dit, “Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves ainsi que la rencontre de l'au-delà, leurs oeuvres sont vaines. Seraient-ils rétribués autrement que selon leurs oeuvres?" [7:147]


• Le kufr de ceux qui se moquent d’Allah, de son Prophète ou de son Din, Allah a dit à propos d’eux : “Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement :"Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer." Dis : "Est-ce de Dieu, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez?" Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des vôtres, Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels.” [9:65,66]


• Le kufr de ceux qui insultent Allah, son Prophète ou son Din. L’insulte annule la glorification obligatoire d’Allah, de Son Prophète et de Son Din. Allah dit: “Et quiconque exalte les injonctions sacrées de Dieu, s'inspire en effet de la piété des coeurs.” [22:32]


• Le kufr du rejet, de l’arrogance, du refus d’obéir à Allah, comme Allah a dit à propos de Satan: “ils se prosternèrent à l'exception d'Iblis qui refusa, s'enfla d'orgueil et fut parmi les infidèles.” [2:34] Ce type de kufr est le plus courant parmi les kufr des ennemis des messagers.




• Le kufr de se détourner de la religion d’Allah. Allah dit: “Ceux qui ont mécru se détournent de ce dont ils ont été avertis.” [46:3]

• Le kufr verbale, comme Allah dit: “Et si tu les interrogeais, ils diraient très certainement : "Vraiment, nous ne faisions que bavarder et jouer." Dis : "Est-ce de Dieu, de Ses versets (le Coran) et de Son messager que vous vous moquiez?" Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. Si Nous pardonnons à une partie des vôtres, Nous en châtierons une autre pour avoir été des criminels.” [9:65,66]. Allah dit aussi: “Ils jurent par Dieu qu'ils n'ont pas dit (ce qu'ils ont proféré), alors qu'en vérité ils ont dit la parole de la mécréance et ils ont rejeté la foi après avoir été musulmans.” [9:74] lorsqu’ils ont dit, "Si nous retournons à Médine, le plus puissant en fera assurément sortir le plus humble". [63:8] Et parmi ce type de kufr il y a ce que les hypocrites ont dit Durant la Bataille de Tabouk: “Nous n’avons pas vu quelque chose de semblable de nos récitateurs – ils visent ici le Prophète et ses compagnons – ils ont de gros ventres, ce sont des menteurs et des lâches. Et parmi le kufr verbale il y a le fait d’invoquer un autre qu’Allah et de chercher refuge auprès des morts.


• Le kufr des actes, Allah dit: “Dis : "En vérité, ma Salat, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Dieu, Seigneur de l'Univers.” [6:162]. Donc le fait de se prosterner devant un autre qu’Allah, sacrifier pour un autre qu’Allah, est du shirk et de la mécréance en Allah. Parmi le kufr des actes “Kuffr il ya la magie. Allah dit: “Alors que Soulayman n'a jamais été mécréant mais bien les diables : ils enseignent aux gens la magie” [2:102] Car la magie implique le fait d’utiliser les Jinn, être en contact avec eux, prétendre connaitre l’invisible et prétendre avoir la science de l’invisible avec Allah, Allah dit, “Et ils savent, très certainement, que celui qui acquiert [ce pouvoir] n'aura aucune part dans l'au-delà.” [2:102]. Les savants ont classé la magie sous la partie “tawhid” sous les types de kufr car la magie implique le Shirk et le Kufr et afin de mettre en garde contre ça ainsi que de clarifier que la magie est une annulation du Tawhid (monothéisme).


• Le kufr du coeur et du doute. Allah dit: “Les vrais croyants sont seulement ceux qui croient en Dieu et en Son Messager, qui par la suite ne doutent point et qui luttent avec leurs biens et leurs personnes dans le chemin de Dieu. Ceux-là sont les véridiques.” [49:15] Allah dit aussi: “Ne te demandent permission que ceux qui ne croient pas en Dieu et au Jour dernier, et dont les cœurs sont emplis de doute. Ils ne font qu'hésiter dans leur incertitude.” [9:45] Et aussi: “Il entra dans son jardin coupable envers lui même [par sa mécréance]; il dit : "Je ne pense pas que ceci puisse jamais périr, et je ne pense pas que l'Heure viendra. Et si on me ramène vers mon Seigneur, je trouverai certes meilleur lieu de retour que ce jardin. Son compagnon lui dit, tout en conversant avec lui : "Serais-tu mécréant envers Celui qui t'a créé de terre, puis de sperme et enfin t'a façonné en homme?” [18:35-37]








Partie 4- Les Types de Mécréants



Le Musulman ne devrait pas essayer d’éviter de faire le takfir sur qui Allah et son Prophète ont fait le takfir car en faisant cela vous démentez Allah et son prophète (alayhi salat wa salam).

Les mécréants sont de deux sortes:


Les mécréants d’origine qui ne sont pas entrés en Islam et à qui a été envoyé le Prophète Muhammad dans les débuts comme les Juifs, les nazaréens, les Païens, les Mushrikin…etc. Allah a dit à propos d’eux, "Combattez ceux qui ne croient ni en Dieu ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce que Dieu et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres
mains, après s'être humiliés." [9:29]
Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : "En vérité, Dieu est le troisième de trois." [5:73]


Les infidèles parmi les gens du Livre, ainsi que les Associateurs, ne cesseront pas de mécroire jusqu'à ce que leur vienne la Preuve évidente. [98:1]


Ceux qui ne croient pas en Dieu et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Dieu et Ses messagers et qui disent : "Nous croyons en certains d'entre eux mais ne croyons pas en d'autres", et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance), les voilà les vrais mécréants!Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant. [4:150,151]




Ce sont les mécréants d’origine. Nous ne faisons pas de différence entre les individus et les groupes, entre le vivant et le mort lorsque nous les déclarons
mécréants comme cela est indiqué dans le Qur’an et la Sunnah.




Le second type sont les Musulmans qui ont apostasiés en tombant dans l’un des “Types de Kufr” indiqué dans la partie 3 de cet Article.

Cependant, nous devons savoir aussi que le takfir al ‘ayn (déclarer un individu mécréant) qui a commis des annulations de l’Islam citées ci-dessus dépend des conditions et des annulations du Takfir.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Néo-Murji'ah
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Deen-ul-Qayyem] :: Dogme / Croyance :: Mises en garde / Rad / Ambiguité-
Sauter vers: