[Deen-ul-Qayyem]

L'Islâm Authentique selon la compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le jugement lié aux terres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deenulqayyem
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Nombre de msg : 249
Points de participation Points de participation : 856
Moyenne des avis sur mes post : 48

MessageSujet: Le jugement lié aux terres   Mar 19 Juin - 23:22


LE JUGEMENT LIE AUX TERRES


La différence entre un Etat Islamique et un Etat mécréant

Abou Battîn, rahimahoullah, a dit :

« Nos amis ont dit qu’il existe deux sortes d’Etats, l’Etat Islamique et l’Etat mécréant. L’Islamique est celui dans lequel les Lois Islamiques sont appliquées, même si ses habitants ne sont pas des musulmans. Et en dehors de celui-ci, c’est un Etat mécréant (1) »

(Source : Madjmou ar-Rassail wal-Massail Nadjdiyyah, page 655)

(1) C’est-à-dire, si les lois autres que Celles d’Allah y sont appliquées.


Toute terre gouvernée par les lois mécréantes est une terre de mécréance

Hamad ‘ibn ‘Attiq, rahimahoullah, s’adressant à un homme pour lui prouver que la région al-Ahssa est une terre de mécréance – a dit :

« Celui qui sait ce qu’ont constatés les grands savants, il sait que lorsque dans une région le Chirk devient visible, se propage ce qui est illicite – cette région devient mécréante. Et les habitants de cette région (1) ont rajoutés à cela des insultes envers Allah et envers Sa Religion, et ont mis en place des lois, contraires au Livre d’Allah et de Son Prophète, sallallahou ‘alayhi wa sallam, qu’ils appliquent sur le peuple. Et toi, tu sais déjà, que rien que cela suffit pour appliquer le takfir sur celui qui le fait (2) »

(Source : ad-Dourar as-Saniyyah, 9/257)

(1) Il parle de la région en question, à savoir al-Ahssa.
(2) Le cheikh, Allah lui fasse Miséricorde, explique ici que celui qui met en place des lois, contraires au Livre d’Allah et les applique sur le peuple, est un mécréant. De même, la région prend le même statut et ainsi devient une terre de mécréance. En effet, les savants de Nadjd, parmi lesquels il y a Hamad ‘ibn ‘Attiq, rahimahoullah, ont dit dans ad-Dourar as-Saniyyah, volume 7, page 353, chapitre du Djihad : « Toute terre gouvernée par les Lois Islamiques, est une terre d’Islam. Et, toute terre gouvernée par les lois mécréantes, est une terre de mécréance »



Abdallah 'ibn 'Abd al-Latif parle de l'Empire Ottoman :

Abdallah ‘ibn 'Abd al-Latif, rahimahoullah, a été questionné à propos de celui qui n’applique pas le takfir sur l’Empire Ottoman, ou incite, aide, les mécréants contre les musulmans, ou déclare son gouverneur légitime, ou affirme que le Djihad à son côté est obligatoire … - il a répondu :

« Celui qui ignore la mécréance de l’Empire Ottoman, et ne fait pas la différence entre eux et les musulmans injustes – il ne connait pas la signification de la ilaha illa Allah. Et, si en plus il croit que l’Etat est Islamique, alors cela est encore pire. Ceci est le doute de la mécréance de celui qui a mécru en Allah et Lui a donné un associé (1). Et, en ce qui concerne celui qui les incite ou les aide, quelque soit l’aide, contre les musulmans, alors ceci est une apostasie claire »
(Source : Fatawas des savants de Nadjd, 3/64)

(1) Ce que veut dire le cheikh, rahimahoullah, c’est que celui qui doute de la mécréance de cet Etat idolâtre, est un mécréant, car il tombe sous la règle de l’annulant de l’Islam qui s’appelle : Celui qui doute de la mécréance d'un polythéiste, est un mécréant.

Cette Fatawa se trouve dans le chapitre intitulé : Celui qui doute de la mécréance de celui qui gouverne par autre législation que Celle d’Allah. Le jugement d’une telle personne est clair, elle est mécréante, car elle doute de la mécréance d’un Tâghoût, et un Tâghoût est pire qu’un polythéiste ! Ce doute ne peut être le résultat que de l’ignorance du sens de la Chahada, la ilaha illa Allah.


La réponse de Hamad 'ibn 'Attiq à un pseudo-savant qui défendait la thèse que La Mecque était un Etat Islamique
Hamad ‘ibn ‘Attiq, rahimahoullah, dans sa réponse à un homme avec lequel il débattait à propos du jugement de La Mecque, si il s’agît d’une ville de mécréance, ou d’une ville d’Islam - dit :

« Nous disons, avec le soutien d’Allah, qu’Allah a envoyé Mouhammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam, avec le Tawhid, qui est la Religion de tous les Messagers.
Son fondement est la Chahada, la ilaha illa Allah, c’est-à-dire qu’Allah soit Le Seul qui est adoré par les créatures et qu’ils n’adressent aucune sorte d’adoration à autre que Lui. Et l’invocation est le cœur de l’adoration. Elle comprend aussi la peur, l’espoir, le fait de s’en remettre à Allah … l’immolation, la prière. Il existe beaucoup de sortes d’adorations. Et le Tawhid est ce grand fondement qui est une condition de la validité de toute action.

Le deuxième fondement est l’obéissance au Messager, sallallahou ‘alayhi wa sallam, le prendre pour juge dans les petites ou grandes affaires, et l’obéissance aux prescriptions dans les fondements et les branches de la Religion de l’Islam.

Le premier fondement s’oppose au Chirk et n’est pas valable avec sa présence.

Le deuxième fondement s’oppose aux innovations …

Une fois que ces deux fondements se réalisent avec la science, l’acte, la da’wah, et que ceci est la Religion des gens d’une ville, dans le sens où ils appliquent cela, appellent à cela et sont amis avec ceux qui appartiennent à cette Religion, et sont ennemis envers ceux qui s’opposent à cette Religion – alors dans ce cas, ce sont des monothéistes.

Par contre, si le Chirk se manifeste, comme le fait d’invoquer la Ka’ba, les Messagers, ou les saints. Ou encore, si des pêchés tels que la fornication, ou les intérêts se propagent, qu’on jette la Sounna dans le dos, les innovations deviennent de plus en plus visibles, on nomme un idolâtre qui va régler les litiges entre les gens, ou qu’on appelle les gens à autre que le Coran et la Sounna, et que ceci devient connu, dans n’importe quelle ville – celui qui a un minimum de science ne doute pas que ces villes sont des villes de mécréance et de polythéisme. Si tu veux une preuve concernant cela, tu trouveras tout le Coran qui parle de cela, et il y a aussi un consensus des savants à ce sujet et c’est quelque chose d’obligatoirement connu pour chaque savant.

En ce qui concerne celui qui dit : « Le Chirk que vous avez cité font seulement les étrangers ou les paysans, et non pas les habitants de la ville … » - Celui qui dit ça, soit il s’agît d’un orgueilleux, ou réellement il ne connait pas la situation. Il a été constaté que les étrangers ou les paysans imitent les habitants des villes en ce qui concerne l’invocation de la Ka’ba. Tout le monde les entend et tout monothéiste le sait.

Si vous cachez le Tawhid dans leurs Etats, ou que vous n’êtes pas en situation de clairement manifester le Tawhid, car vous connaissez leur inimitié envers le Tawhid et leur haine envers ceux qui Le manifestent … alors comment un intelligent peut-il hésiter (1) ? Qu’est-ce que tu penses, si un homme parmi vous disait à quelqu’un qui invoque la Ka’ba, le Prophète, ou les Compagnons : « Hey toi, n’invoque personne en dehors d’Allah, sinon tu es un polythéiste » ! Qu’est-ce que t’en penses ? Est-ce qu’ils lui pardonneraient ou lui poseraient des problèmes ? Celui qui débat (2), qu’il sache qu’il n’est pas un monothéiste. Car, par Allah, il ne connait pas le Tawhid ... Qu’est-ce que tu penses, si quelqu’un leur disait : « Réfléchissez bien à propos de votre religion ! Détruisez les constructions au dessus des tombes et il ne vous est pas permis d’invoquer autre qu’Allah ! » - Est-ce que tu penses qu’ils se contenteraient avec ce que les Quraychites ont fait à Mouhammad, sallallahou ‘alayhi wa sallam ? Non, par Allah, non ! Alors si la ville est une Terre d’Islam, qu’est ce qui vous a empêché de les appeler au Tawhid, leur ordonner de détruire les mausolées, et de se désavouer du Chirk ?!

Le Tawhid a été constaté à La Mecque avec la da’wah d’Ismail ‘ibn Ibrahim, ‘alayhi sallam. Les habitants de La Mecque étaient des monothéistes un certain temps, puis le Chirk s’est manifesté parmi eux à cause d’Amr ‘ibn Louhayy. Les habitants sont devenus des polythéistes et la ville est devenue une Terre de mécréance, et ceci même si certaines choses de la Religion sont restées, comme le fait de faire le Hadjdj. Chez nous il est clair, tout comme chez d’autres, leur Chirk aujourd’hui est encore plus manifeste qu’à cette époque.

Bien avant tout cela, les habitant de la terre étaient des monothéistes pendant dix siècles après Adam, ‘alayhi sallam, jusqu’à ce qu’ils commencent à invoquer les saints, et ainsi deviennent des mécréants. Alors, Allah leur a envoyé Nouh, ‘alayhi sallam, pour les appeler au Tawhid.

De même, Ibrahim, ‘alayhi sallam, appelait son peuple à réaliser al-Ikhlass dans le Tawhid, pourtant son peuple affirmait qu’Allah était un Dieu.

Lorsque dans un pays se propage l’invocation à un autre qu’Allah, et lorsque ses habitants persistent dessus, se battent pour cela, et sont ennemis envers les monothéistes … alors comment ne pas juger ce pays comme étant celui de mécréance, même si ils ne se disent pas mécréants et se désavouent d’eux ? Alors, que dire quand toutes ces choses sont présentes ? »

(Source : Madjmou’ at ar-Rassail wal-Massail an-Nadjdiyyah, troisième partie, premier chapitre, pages 742-745)

(1) C’est-à-dire, comment un intelligent peut-il douter que cette Terre, est une Terre de mécréance ?
(2) Le cheikh, rahimahoullah, s’adresse au pseudo-savant qui défend la thèse que La Mecque est une Terre d’Islam.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le jugement lié aux terres
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Deen-ul-Qayyem] :: Dogme / Croyance :: Autre-
Sauter vers: