[Deen-ul-Qayyem]

L'Islâm Authentique selon la compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 VOICI LE CHEMIN (extrait du livre jalon la route de l'islam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abou_Sem
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Nombre de msg : 55
Points de participation Points de participation : 116
Moyenne des avis sur mes post : 25

MessageSujet: VOICI LE CHEMIN (extrait du livre jalon la route de l'islam)   Sam 11 Juin - 19:47

assalamou 3alaykoum wa rahmatoullah

Allah تعلى a dit

« Par le ciel aux constellations ! Et par le jour promis ! Et par le témoin et ce dont on témoigne ! Périssent les gens de l'Ukhdoud, par le feu plein de combustible, cependant qu'ils étaient assis tout autour, ils étaient ainsi témoins de ce qu'ils faisaient des croyants, à qui ils ne leur reprochaient que d'avoir cru en Allah, le Puissant, le Digne de louange, Auquel appartient la royauté des cieux et de la terre. Allah est témoin de toute chose. Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux croyantes, puis ne se repentent pas, auront le châtiment de l'Enfer et le supplice du feu. Ceux qui croient et accomplissent les bonnes oeuvres auront des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux. Cela est le grand succès. La riposte de ton Seigneur est redoutable. C'est Lui, certes, qui commence (la création) et la refait. Et c'est Lui le Pardonneur, le Tout Affectueux, Le Maître du trone , le Tout Glorieux, Il réalise parfaitement tout ce qu'Il veut. »(sourate 85 verset 1 à 16 traduction approché)

L'histoire des gens de l'Ukhdûd citée dans la sourate « Les Constellations » est une vérité digne de contemplation de la part de tous ceux qui appellent à la religion d’Allah en tous temps et tous lieux. Le style par lequel le Saint Qur’an a cité « Les Constellations », sa préface, les commentaires, les décisions et les exhortations qui y sont incluses tracent une ligne profonde dans la définition de la nature à l’Appel à la religion d’Allah, le rôle des êtres dans cet Appel et ses suppositions attendues dans le sens le plus large. Cet Appel a en effet un contexte plus étendu que toute la terre dans l’espace et plus loin que la vie d’ici bas dans le temps.

Le Qur’an traçait, par ses recommandations différentes aux croyants, les jalons sur le chemin et les préparait à recevoir ces suppositions que contenait le destin tracé selon la Volonté divine sage.

C’était l’histoire de gens qui ont cru en leur seigneur et qui ont déclaré la véracité de leur foi. Ils sont devenus ensuite la cible d’ennemis terribles qui piétinaient le droit de l’homme dans son libre choix de la vérité et de la foi d’Allah le Très-Haut. Les ennemis de la foi jouissaient de la souffrance des croyants qui pouvaient relever leur foi et l’emporter sur les représailles et sur leur vie. Les rebelles injustes n’ont pu vaincre et les croyants n’ont pas abandonné leur foi, malgré le supplice du feu jusqu’à la mort.

Ces cœurs ont pu se libérer de la domination de la vie. Ainsi ne se sont-ils pas sacrifiés sous cette forme atroce de souffrance et ne se sont-ils pas libérés de tous les liens qui les attachent à la lettre. Ils ont pu se relever de toutes les contingences de la vie par la foi.

Il y en avait à l’opposé de ces grands cœurs charitables, des terribles et ignobles qui se sont régalés du spectacle de la souffrance des croyants dans le feu. Que le brûlé soit mâle ou femelle, jeune ou âgé, cela provoquait la même extase chez ces instincts vils et ces créatures ignobles ! Ils dépassaient de très loin la rapacité et la sauvagerie animale; car l'animal attaque sa proie pour se nourrir et non pour se réjouir de sa souffrance avec bassesse.

Ce fut l'événement qui a permis aux croyants de se relever de toutes les contingences de la vie et d'avoir un honneur unique dans tous les temps et à travers toutes les générations.

D'après les gens de la terre, l'injustice paraît l'emporter sur la foi. Et que la foi qui a atteint un haut niveau chez ces gens pieux, généreux et vénérables n'a ni poids ni valeur dans la bataille qui s'est déroulée entre la foi et l'injustice !

Les récits relatant cet événement, ainsi que les textes coraniques, n'ont pas signalé si Allah a puni les auteurs de cette atrocité criminelle, comme c'était le cas du peuple de Noé, du peuple de Houd, du peuple de Salah, du peuple de Chouaïb, et du peuple de Louth, ou bien comme c'était le cas avec Pharaon et son armée.

Pour les gens de la terre, la conclusion de cet événement est regrettable. Un tel aboutissement est-il équitable ? Est il juste, que le groupe qui a atteint un niveau supérieur de la foi puisse avoir un sort pareil ? Alors que les malfaiteurs injustes échappent à toute punition ?

Mais le Saint Qur’an enseigne aux croyants d'autres principes et les éclaire sur la nature des valeurs avec lesquelles ils doivent mesurer les choses et sur la lutte qu'ils doivent entreprendre.

La vie et tout ce qu'elle comporte de plaisirs et de souffrances, de biens et de privations n'est pas l'essentiel dans la balance des valeurs. Elle n'est pas non plus le produit qui décide du gain ou de la perte. La victoire n'est pas toujours le salaire de celui qui gagne apparemment la bataille ; il n'y a là qu'une des différentes formes de la victoire.

Le plus grande des valeurs chez le Seigneur est la victoire de l'âme sur la matière, la victoire de la foi sur la souffrance, et la victoire de la foi sur les passions... Dans le récit des gens d'El-Oukhdoud, les âmes des croyants l'ont emporté sur les attirances de la terre et de la vie. Elles ont remporté une victoire qui honore l'humanité entière dans tous les temps et c'est cela réellement la vraie victoire.

Tous les gens sont mortels, mais la raison de leur mort diffère d'une personne à une autre. Pas tous les gens ne peuvent remporter une pareille victoire et ne peuvent s'élever à ce niveau et ne peuvent se libérer ainsi. Tout cela est possible avec la Volonté d'Allah Qui a choisi ce groupe et l'a ainsi honoré dans la terre, comme dans le plus haut des firmaments dont sont exceptés les autres gens.

Les croyants pouvaient avoir la vie sauve en contrepartie de leur défaite de foi. Mais s'ils avaient agi ainsi, auraient-ils gagné ? Et l'humanité, aurait-elle gagné ? S’ils avaient condamné la foi, que serait la vie ? Une atrocité sans liberté ? Et à quel niveau se serait-elle abaissée, lorsque les tyrans auraient dominé les âmes après les corps ?

Il y a là un sens très grand et très élevé qu'ont gagné les croyants alors qu'ils étaient encore ici-bas, lorsque leurs " corps avaient touché les brasiers de feu et s’étaient consumés ensuite. C'est ce sens qui a finalement prévalu !

La bataille ne se limitait pas uniquement à la terre ou à la vie d’ici-bas et ses spectateurs ne se forment pas d’une seule génération. Les anges célestes observent eux .aussi ce qui se passe ici-bas et l'estiment à sa juste valeur. Et après tout cela il y a la vie de l'Au-delà qui est un horizon très large et qui est considérée comme le complément de la vie ici-bas. Le croyant ne quitte pas ce sentiment à tous les instants de sa vie.

Le combat n'est donc pas terminé et le moment de son vrai aboutissement n'est pas arrivé encore. On ne peut décider jusqu'à maintenant ce que puisse valoir la première partie du combat, car cette partie est la moins importante et la moins valeureuse.

La première vue est une vue au champ d'horizon très limité, et seulement l'homme précipité peut commettre l'erreur d'y succomber. Quant à la vue profonde auquel le Coran a habitué les croyants, c'est elle qui présente la vérité sur laquelle se base la vraie conception de la foi islamique.

Et c'est ainsi que Allah, Le Très Haut a promis la tranquillité de coeur aux croyants comme récompense pour leur foi, leur obéissance, leur patience en supportant le mal et la victoire sur des épreuves de la vie.

Allah تعلى dit: « Ceux qui ont cru, et dont les coeurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah›. N'est-ce point par l'évocation d'Allah que se tranquillisent les coeurs ? »(sourate 13 verset 28 traduction rapproché)

« A ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, le Tout Miséricordieux accordera Son amour. »
(sourate 19 verset 96 traduction rapproché)

Le messager d'Allah صلى الله عليه وسلم  a dit:
« Lorsqu'il arrive qu’un homme perd un enfant, Allah dit à Ses anges : "Vous avez pris l'enfant de Ma créature ? " Les anges répondent : "Oui". Il leur dit : "Vous avez pris le fruit de son coeur". Et ils répondent : "Oui". Il leur demande encore : "Qu'a dit Ma créature ?" Ils répondent : "Il Vous a loué". Alors Allah dit : "Bâtissez pour Ma créature une demeure au Paradis et nommez-la : la demeure des louanges " »(d'après Termidhi)

Le messager d'Allah صلى الله عليه وسلم  a dit:  

« Allah تعلى a dit : "Je suis toujours avec la créature qui se rappelle Mon nom ; si elle se Le rappelle en elle-même ; Je Me la rappelle en moi-même; si elle cite Mon nom dans une réunion Je me la rappelle en meilleure société ; si elle se rapproche de Moi d'environ cinq pouces, Je Me rapproche d'elle davantage; si elle se rapproche de Moi plus, Je Me rapproche d'elle encore plus; si elle se rapproche de Moi en marchant, Je Me rapproche d'elle en courant". (D'après Muslim et Bukhari)

Ceci prouve les attentions des Anges célestes à l'égard des croyants ici-bas.

«  Ceux (les Anges) qui portent le Trône et ceux qui l'entourent célèbrent les louanges de leur Seigneur, croient en Lui et implorent le pardon pour ceux qui croient : ‹Seigneur ! Tu étends sur toute chose Ta miséricorde et Ta science. Pardonne donc à ceux qui se repentent et suivent Ton chemin et protège-les du châtiment de l'Enfer. (sourate 40 verset 7 traduction rapproché)

Allah تعلى a d'autre part promis une vie éternelle à ceux qui suivent Son sentier.

« Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus et joyeux de la faveur qu'Allah leur a accordée, et ravis que ceux qui sont restés derrière eux et ne les ont pas encore rejoints, ne connaîtront aucune crainte et ne seront point affligés. Ils sont ravis d'un bienfait d'Allah et d'une faveur, et du fait qu'Allah تعلى ne laisse pas perdre la récompense des croyants. »(sourate 3 verset 169a 171 traduction rapproché)

D'autre part Allah تعلى  a toujours mis en garde contre les mécréants et leur a réservé le châtiment qu'ils méritent dans l'Au-delà. Parfois Il les a épargnés provisoirement ici-bas, d'autres fois ils ont reçu vite ce qu'ils méritaient. Mais ce qui les attend dans l'Au-delà est pire encore:

« Que ne t'abuse point la versatilité [pour la prospérité] dans le pays, de ceux qui sont infidèles. Piètre jouissance ! Puis leur refuge sera l'Enfer. Et quelle détestable couche ! »(sourate 3 verset 196 197 traduction rapproché)
« Et ne pense point qu'Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera un délai jusqu'au jour où leurs regards se figeront. Ils courront [suppliant], levant la tête, les yeux hagards et les coeurs vides. »(sourate 14 verset 42 43 traduction rapproché)

« Laisse-les donc s'enfoncer (dans leur mécréance) et se divertir jusqu'à ce qu'ils rencontrent leur jour dont on les menaçait, le jour où ils sortiront des tombes, rapides comme s'ils couraient vers des pierres dressées ; leurs yeux seront abaissés, l'avilissement les couvrira. C'est cela le jour dont on les menaçait ! »sourate 70 verset 42 a 44 traduction rapproché)

Ainsi, nul n'a besoin de dire à quel point la vie des gens est liée à celle des anges et à quel point l'ici-bas est lié à l'Au-delà. La terre n'est pas le seul champ de bataille entre le bien et le mal, la vérité et le mensonge, la croyance et la rébellion. La vie d'ici-bas n'est point donc la seule partie où se joue cette bataille. De même, tout ce qui est lié à la vie d'ici-bas, n'a plus les valeurs suprêmes.

L'horizon s'est élargi ainsi et le temps s'est prolongé. Les notions de valeurs et mesures ont pris un sens plus large et l'âme croyante a atteint sa plénitude suprême. La terre s'est amenuisée et a pris sa réelle proportion par rapport aux conceptions du croyant de la vie et des choses. Le récit des gens d'El-Oukhdûd illustre admirablement la grande notion du sens très large de cette conception de foi.

Il y a une autre lumière qui se dégage du récit des gens d'EI- Oukhdûd et de la Sourate Les voies 'ascensions, au sujet de la nature de l'Appel à la religion de Allah et l'attitude que devrait prendre le partisan de cet appel devant toute alternative

L'histoire de l'Appel au Sentier d'Allah تعلى a vu plusieurs exemples d'appels.

L'histoire a vu la fin des peuples de Noé, de Houd, de Chouaïb et de Loth; toutefois une minorité de croyants a pu avoir la vie sauve. Autre fois, il s'avère des cas énumérés que Allah épargne parfois les mécréants. Il les punit ici-bas ; mais la plus grande partie de Sa punition leur est réservée dans l'Au-Delà.

L'histoire a vu la fin de Pharaon et de son armée, le secours accordé à Moïse et à son peuple. La fin des mécréants qui ont tenu tête à Mouhammad l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه وسلم et sa grande victoire sur eux et la victoire de la religion qu’il a révélée au monde.

Et pour la première fois, la méthode d'Allah fut appliquée aux gens d'une façon exacte et parfaite. Nous avons vu un autre exemple dans le récit des gens d'EI-Oukhdûd où les croyants rencontrent une punition non méritée et n'ont pu profiter du secours d'Allah, alors que des mécréants ont pu être épargnés. Par cet exemple, Allah a montré aux croyants qu'ils peuvent être appelés à affronter des situations difficiles en défendant la foi et la religion d'Allah. Il leur est demandé d'accomplir leur devoir et de continuer leur chemin en préférant la foi à la vie C'est à Allah de prendre la juste décision que ce soit à leur sujet ou au sujet des mécréants.

Les croyants sont les employés d'Allah et ils doivent accomplir leurs devoirs dans les conditions, les moments et les endroits qu'Allah leur désigne et c'est à Lui seul qu'appartient la juste décision. Quant à la récompense finale, elle leur est réservée dans l'Au-Delà. Ne leur suffit-il pas d'être les élus d'Allah ici-bas.

Le Jugement d'Allah l'emporte sur toute situation, car Il est Le Créateur de l'Univers, Il connaît ses moindres détails et Il est le coordinateur de tous ses événements. Lui Seul, Il connaît les secrets de l'Univers, secrets qui n'échappent pas à la Volonté divine.

Allah nous éclaire sur le sens et la portée de certains événements qui ont échappé même à ceux qui vivaient à ces époques. Ces gens se demandaient pourquoi... pourquoi Seigneur cela arrive-t-il ? Cette question représente l'ignorance même que le croyant voudrait éviter, parce qu'il sait que la Sagesse divine prime tout et l'emporte sur tout. Sa foi donne une satisfaction totale qui ne lui permet pas de se poser pareilles questions.



Le Saint Qur’an formait des coeurs dignes de porter la tâche qui leur est assignée. Ces coeurs doivent être durs, forts et non tendancieux à l'égard de toutes choses. Ils ne doivent aspirer qu'à l'amour d' Allah, Le Très Haut, sans attendre de récompense. Ils doivent affronter la souffrance, la privation et le sacrifice jusqu'à la mort. Ils ne doivent pas s'attendre à une récompense quelconque, même si cette récompense n'est que la victoire de l'Islam et l'extermination finale des injustes et des mécréants.

Ces gens doivent donner sans attendre de récompense, n'importe quelle récompense. Ils doivent attendre le Jour de la Résurrection pour la décision finale et la victoire de la justice sur l'injustice et ainsi ces coeurs peuvent mériter leur récompense.

Non pour satisfaire un besoin personnel, mais pour obéir et satisfaire Allah, Le Très Haut. Ainsi tout cela n'est-il pas soumis à la Volonté et au pouvoir divins.

Ceux qui veulent aller à la fin du chemin qu'a tracé Allah doivent suivre ces Jalons. Ils ne doivent pas prendre en considération les obstacles et les épines douloureuses qui se trouvent sur leur chemin. Et ils ne doivent s'attendre à aucune récompense pour les souffrances et les douleurs supportées. S'ils optaient pour cela, ils gagneraient et tout le reste serait minime par rapport à ce qu'ils auraient obtenu et toutes les souffrances seraient supportables dans le voyage d'ici-bas vers l'Au-Delà.

Le récit des gens d'EI- Oukhdûd fait allusion à une autre vérité représentée dans le verset: « Ils n'ont eu de haine à leur égard que parce qu'ils croient en Allah Le Très Haut »

Il y a là un sens que doivent saisir tous ceux qui appellent à la religion de Allah en tous temps et quelle que soit la génération.

Le combat entre les croyants et les mécréants est une bataille qui touche à la foi, et uniquement à la foi. L’envie que portent les mécréants aux croyants a toujours trait à la foi.

Il ne s'agit guère ni d'un conflit politique, ni économique, ni raciste. S'il en avait été ainsi, la solution aurait pu être trouvée.

Mais il s'agit d'une question de foi ou à l'opposé une question d'incroyance, il s'agit d'être musulman ou idolâtre.

Les notables de l'idolâtrie n'ont-ils pas proposé au Prophète des fortunes importantes pour qu'il abandonne la mission dont Allah l'a chargé.

Les ennemis de l'Islam essayeront de dévier le combat et de lui donner un autre sens. Un sens économique, politique ou raciste.

Mais, il est du devoir du croyant de ne pas se laisser aller par la manoeuvre. La réelle victoire ne peut être emportée que par le moyen de la foi et peu importe la forme que puisse revêtir cette victoire de dehors de ça. Que ce soit par le moyen de l'élan spirituel, comme ce fut le cas des gens d'EI- Oukhdûd, ou par le moyen de la domination comme ce fut le cas de la première génération des musulmans.

Nous assistons aujourd'hui à l'une des manoeuvres de la croisade internationale contre l'Islam qui voudrait dévier le sens de la bataille et falsifier l'histoire en prétendant que les guerres de croisade avaient un but colonialiste. Alors qu’il serait vrai de dire et d'affirmer que le colonialisme a pour but la guerre de croisade, Mais vu les opposants et les adversaires forts, la guerre contre la foi islamique ne put revêtir que la forme du colonialisme. Mais de très grands musulmans tels que Salah Eddine EI-Kardi et Tauran Chah El Mamlouki, éléments qui ont oublié leur nationalité pour s'attacher fermement à leur foi, ne pouvaient que réaliser la victoire au nom et sous l'égide la foi.

« A qui ils ne leur reprochaient que d'avoir cru en Allah, le Puissant, le Digne de louange »


Qu’Allah ait raison et que les intrigants et faiseurs de manœuvres aient tort !


Dernière édition par Admin le Mer 31 Déc - 20:37, édité 2 fois (Raison : Postée sur deenulqayyem)
Revenir en haut Aller en bas
 
VOICI LE CHEMIN (extrait du livre jalon la route de l'islam)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Deen-ul-Qayyem] :: Dogme / Croyance :: At-Tawhyd / La shahada / Asludeen-
Sauter vers: