[Deen-ul-Qayyem]

L'Islâm Authentique selon la compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le "mariage" civil...

Aller en bas 
AuteurMessage
AbouAbdILLAH al-mouwahhid
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de msg : 140
Points de participation Points de participation : 202
Moyenne des avis sur mes post : 17

MessageSujet: Le "mariage" civil...   Ven 24 Juin - 11:05

BismILLAHi rahmani rahim.

As-salam 'aleykoum wa rahmatOULLAHi wa barakatouh.

Ma question est la suivante:
J'aurais voulu savoir si vous aviez de plus amples information concernant le statut juridique du "mariage" civil devant le taghout. J'ai déjà lu la fatwa de cheikh Moukhliff, mais j'aurais aimé d'avantage de développement, surtout concernant la formule "au nom de la loi"...Est-ce que cette formule est assimilée à une formule de shirk?

J'ai trouvé ça sur le site internet de "Larousse", constitue la référence en matière de dictionnaires français, wALLAHou a'lem:

-Au nom de la loi: en vertu des dispositions que la loi contient.


Donc, si j'ai bien compris, le maire déclare à ce moment là que nous sommes "mariés" aux yeux de leur loi de koufr.
Est-ce que le simple fait de rester silencieux face à cette parole est de la mécréance?
ALLAHou a'lem, j'attends vos réponses inchaALLAH.

BarakALLAHou fikoum.

Wa as-salam 'aleykoum wa rahmatOULLAHi wa barakatouh.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Nombre de msg : 318
Points de participation Points de participation : 795
Moyenne des avis sur mes post : 17

MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   Ven 24 Juin - 14:21



Nous vous invitons premièrement à consulter cet article : lien


Le Prophete salla Allahou 3alayhi wa salam a dit : " Toute chose
sérieuse qui ne commence pas par " Au nom d’Allah " est privée de bien
"
. [Hadith que Suyûtî a attribué à Ar-Rahâwî dans El Djâmi' As-Saghîr
4/147, et Al Khatîb l'a rapporté dans El Djâmi' 2/69. Et le hadith a été rapporté selon plusieurs voies et selon différentes versions. Authentifier par An-Nawawi]


Sachant que le fait de dire "Au nom d'Allah" avant de commencer quoi que ce soit implique deux points :
le premier : rechercher la bénédiction d'Allah en commençant par Son nom
le second : exprimer que c'est la seule raison qui motive l'acte

Que penser alors de celui qui joint implicitement ou explicitement son acte à la formule "Au nom du taghout" ?

Il est évident pour quiconque sait distinguer l'islâm de la mécréance que les paroles ""au nom de la loi" (en visant la loi du taghout) ou bien "au nom de la république francaise et démocrate" ou toute autre paroles semblable, sont des paroles de kufr.

Et bien entendu le fait de rester en présence d'une personne qui se rend coupable de kufr, par la parole ou encore par l'acte, sans le dénoncer / s'en désavouer  est de la mécréance
Allah a dit :


   « Dans le Livre, il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu’on renie les versets (le Coran) d’Allah et qu’on s’en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu’à ce qu’ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les mécréants, tous, dans l'Enfer » (sourate 4 verset 140)tr.ap

   Dans le tafsir d’at-Tabari, il est dit:« dans la même perspective, la plupart de ceux qui nous ont précédés considèrent que ce verset constitue une interdiction de rester témoin d’une chose fausse et de rester en présence des gens la disant, tant qu’ils en parlent»

At-Tabari rahimahu Allah dit : « on remarquera que ces propos élargissent la portée des termes "ayat d’Allah" (litt) "signes d’Allah", termes traduits précédemment par " versets d’Allah. Compris ainsi , ce verset laisse donc entendre qu'il ne convient pas au croyant de rester en présence de tout ce qui constitue, d’une façon ou d’une autre , une négation , un rejet, une parodie, ou une ridiculisation de la réalité, quelle que soit par ailleurs la nature de la chose réelle, niée ou rejetée (sous le rapport ou sa réalité même est niée et rejetée), parodiée ou ridiculisée, car toute chose réelle est dans son ordre un signe au sujet de Celui qui Seule est. »

   Hicham ibn ‘Urwa rapporte que ‘Umar Ibn Abdal ‘Aziz [le huitième calife Omeyyade] fit arrêter un groupe de gens qui était en train de s’adonner à la boisson, et les mis à la bastonnade. Or parmi eux, il y avait un jeûneur qui, par conséquent, n’avait rien consommé.
 
 

   Comme on faisait remarquer la chose à ‘Umar celui-ci répondit en récitant ce verset : « ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux ».
 

   Le Calife, qu’Allah lui fasse miséricorde, a donc considéré le jeûneur comme un buveur, par le simple fait de sa présence parmi ceux-ci. Qu’en est-il alors de rester avec des personnes qui commettent du shirk qui est pire que le meurtre ? Et d’y participer ?


Wa Allahou a3lem


Dernière édition par Co-Admin le Mar 20 Mai - 4:51, édité 1 fois (Raison : mise a jour du lien)
Revenir en haut Aller en bas
AbouAbdILLAH al-mouwahhid
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de msg : 140
Points de participation Points de participation : 202
Moyenne des avis sur mes post : 17

MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   Ven 24 Juin - 14:28

BismILLAHi rahmani rahim.

Mais qu'en est-il de la fatwa de cheikh Moukhliff? Elle n'est plus d'actualité?

Et dans l'hypothèse que les deux personnes passent devant le maire, mais qu'à chaque parole de mécréance prononcée par ce dernier, il marque leur désaveux en prononçant par exemple une parole en arabe qui marque la réprobation de se qui est en train de se passer, un peu a la manière d'une taqqiyah.
En effet, pour accompagner sa femme au hadjj ou tout simplement pour pouvoir aller au bled avec elle à l'hôtel par exemple, il faut un "carnet de famille".
Dans l'attente de ta réponse akhi l karim.

Wa as-salam 'aleykoum.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Nombre de msg : 318
Points de participation Points de participation : 795
Moyenne des avis sur mes post : 17

MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   Ven 24 Juin - 14:38




Sachez, que le musulman se doit de suivre le coran et la sunnah et non pas la parole d'un tel ou d'un tel. Comme l'a dit `Ali radhi Allahou 3anh : "On ne connait pas la vérité par les hommes, mais connais donc la vérité, et après tu connaitras ceux qui la suivent."
Concernant la fatwa de mukhlif, il faut savoir de quelle fatwa vous parlez ? (Il a émis deux fatwa)
A savoir également que nous ne partageons pas non plus sa croyance.

On vous a répondu dans un autre post concernant la compréhensibilité du désaveu.


Revenir en haut Aller en bas
AbouAbdILLAH al-mouwahhid
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de msg : 140
Points de participation Points de participation : 202
Moyenne des avis sur mes post : 17

MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   Ven 24 Juin - 21:40

BismILLAHi rahmani rahim.

As-salam 'aleykoum.

Alors sans indiscrétions, si vous ne suivez pas cheikh Moukhliff, quelles sont vos savants contemporains que vous prenez comme référence?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Nombre de msg : 318
Points de participation Points de participation : 795
Moyenne des avis sur mes post : 17

MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   Ven 24 Juin - 21:55

Wa 3alaykum salam

Nous suivons le coran et la Sunnah, sur la compréhension des salafs.
Pour le suivit des savants, on ne suit aucun savants exclusivement, mais on suit la vérité où qu'elle soit in sha² ALLAH.
Autrement dit, on ne prends que les paroles qui ne contredisent pas le coran et la sunnah.

Qu'Allah nous guide tous ! amine
Revenir en haut Aller en bas
AbouAbdILLAH al-mouwahhid
Membre actif
Membre actif
avatar

Nombre de msg : 140
Points de participation Points de participation : 202
Moyenne des avis sur mes post : 17

MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   Ven 24 Juin - 23:08

BismILLAHi rahmani rahim.

Mais vous avez bien des gens de science que vous suivez et qui vous éclairent dans vos choix dogmatiques, ou bien est-ce que vous êtes vos propres savants et tous vos tafsils proviennent de vous-même?

BarakALLAHou fik.

Wa as-salam 'aleykoum.
Revenir en haut Aller en bas
أبو أسامة
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Nombre de msg : 33
Points de participation Points de participation : 82
Moyenne des avis sur mes post : 16

MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   Sam 25 Juin - 12:13

wa 3aleikum salam

il faut savoir que la religion d'ALLAH ta3ala je précise (le fondement de l'islam ) il se rassemble dedans le savant et l'ignorant.ce qui veut dire qu'on est pas obliger d'etre un savant pour connaitre le fondement de l'islam .

et pour les savants comme c'est dit plus haut il faut suivre le coran et la sunna sur la compréhension des salafs ( les salafs sont des savant).

le musulman il n'est pas obliger de suivre un savant contemporain exclusivement dans les autres sujet de la religion car ça lui suffira les salafs et les anciens savants qui ont bien suivit leurs compréhensions. car chez eux y'a pas un sujet qui na pas était abordé .

qui veut dire en gros il prend la vérité ou elle se trouve

wa ALLAHU ta3ala a3lem
Revenir en haut Aller en bas
Abou_Sem
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Nombre de msg : 55
Points de participation Points de participation : 116
Moyenne des avis sur mes post : 25

MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   Ven 1 Juil - 14:38

assalamou 3alaykoum

citation(En effet, pour accompagner sa femme au hadjj ou tout simplement pour
pouvoir aller au bled avec elle à l'hôtel par exemple, il faut un
"carnet de famille".)

Pour obtenir un ""livret de famille"" ou tes enfants seront inscrit dedans ainsi que le nom de leur mère il suffit d'aller à la ""mairie et les reconnaitre"" pas besoin d'aller se marié devant le taghout pour obtenir ce livret!!!
wa Allahou alam
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le "mariage" civil...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le "mariage" civil...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Deen-ul-Qayyem] :: Dogme / Croyance :: Shirk / Kufr / Bid'a-
Sauter vers: