[Deen-ul-Qayyem]

L'Islâm Authentique selon la compréhension des Pieux Prédécesseurs
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA ILAHA ILL ALLAH - Méthode de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abou_Sem
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Nombre de msg : 55
Points de participation Points de participation : 116
Moyenne des avis sur mes post : 25

MessageSujet: LA ILAHA ILL ALLAH - Méthode de vie    Mer 13 Juil - 9:02

Adorer Allah تعلى  Seul est la moitié de la première profession de la foi islamique, cette profession de foi consiste à croire en le Pouvoir unique d’Allah. Suivre les préceptes de Son Prophète, l’Envoyé-Messager d’Allah est la deuxième moitié. Elle consiste à croire que Mouhammad صلى الله عليه وسلم est l’Envoyé-Messager d’Allah.  

Le musulman croyant authentique est celui qui croit aux deux parties de cette règle, et à ce qui constitue les composants de la foi. Croire à la première règle implique l’adoption du reste c’est-à-dire croire en Allah, Ses Anges, Ses Livres, Ses Envoyés-messagers, au Jour du Jugement dernier et en la Prédestination. Cette croyance implique aussi observe la prière, l’aumône, le jeûne, le pèlerinage et par voie de conséquences ce qui est permis et s’abstenir de ce qui est blâmable dans les relations, les législations et les préceptes islamiques. Tout cela repose sur la foi en l’Unicité divine de laquelle le Prophète est chargé, de révéler la religion d’Allahتعلى
La société musulmane est celle qui reflète cette règle et ce qu’elle implique. Sans cette règle, la société ne peut être considérée comme musulmane.
Et aussi la déclaration de foi que « La ilaha illa Allah wa Mouhammad Rasoul Allah », devient la règle d’un système complet sur laquelle repose la société musulmane avec ses moindres nuances. De même que la vie musulmane ne peut apparaître sur une ou d’autres règles étrangères à sa nature.

« Le pouvoir n'appartient qu'à Allah. Il vous a commandé de n'adorer que Lui. Telle est la religion droite » (Sourate Youssouf - Verset 40 traduction rapproché). Quiconque obéit au Messager, obéit alors à Allah تعلى  

Ce court résumé précis et décisif nous éclaire sur certaines questions de base, problèmes concernant la nature et l’action réaliste de la religion musulmane.
Ce résumé nous éclaire en premier lieu sur la détermination de la nature de la société musulmane.
Deuxièmement, sur la délimitation de la voie initiale de cette société.

Troisièmement, sur la voie qu’a empruntée l’Islam dans son affrontement avec les sociétés idolâtres.

Quatrièmement, la détermination de la méthode qu’a suivie l’islam dans la vie réelle des êtres humains.

Ce sont-là les questions essentielles qui revêtent un caractère d’importance capitale dans la voie du mouvement islamique, dans le passé et le présent.

La première caractéristique de la société musulmane repose sur le fait qu’elle se soumet, en toute chose, au Pouvoir seul d’Allah تعلى Cette soumission, qui se traduit et se concrétise par la reconnaissance de l’Unicité divine et l’affirmation que Mouhammad صلى الله عليه وسلم est le Messager-Envoyé d’Allah.
Cette soumission ou adoration se traduit d’autre part par la conception de foi, les règles et devoirs religieux ainsi que par les législations juridiques.
Il va de soi qu’on ne peut se soumettre uniquement à l’Unicité divine lorsqu’on ne croit pas au Pouvoir unique d’Allah Le Très-Haut.

On ne peut être serviteur d’Allah Seul, lorsqu’on accomplit des devoirs religieux à l’intention d’autres que Allah ! « Allah dit : Ne prenez pas deux divinité C’est que vraiment Il est Le  Ilah Unique. Redoutez-Moi donc. Et à Lui appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre; et à Lui appartient, à perpétuité, l’obéissance. Craindriez-vous donc autre que Allah? » (Sourate Les Abeilles - Versets 51-52 traduction rapproché)

On ne peut être partisan d’Allah Seul lorsqu’on se soumet aux autres législations qui n'ont pas été décrétées par Allah, et révélées par l’intermédiaire de Son Messager-Envoyé « Dis : « En vérité, ma Salat , mon culte , ma vie et ma mort appartiennent à Allah, Seigneur des mondes A Lui nul associé ! Et voilà ce qu'il ma été ordonné, et je suis le premier à me soumettre ». (Sourate Les Bestiaux - Versets 162-163 traduction rapproché)

« Ou bien auraient-ils des associés[à Allah] qui auraient établi pour eux des lois religieuses qu'Allah n'a jamais permise ? Or, si l'arrêt décisif n'avait pas été prononcé, il aurait tranché entre eux. Les injustes auront certes un châtiment douloureux. » (Sourate La Consultation, Verset 21 traduction rapproché)

« Prenez ce que le messager vous donne, et de ce dont il vous interdit , abstenez-vous » (Sourate L'exode, Verset 7 traduction rapproché)


La société musulmane était ainsi *** Censuré ***çue. Une société qui, par la foi de ses membres et leurs conceptions, n'adore que Allah تعلى . Cette adoration se traduit par l'organisation générale et les législations de cette société..

S'il arrivait qu'un iota de cette adoration ne se réalisait pas, l'Islam n'aurait pas accompli sa mission, car le premier principe de l'Islam est la croyance en l'Unicité d’Allah et dans la mission de Son Envoyé-Messager Mouhammad صلى الله عليه وسلم

Nous avons signalé précédemment que l'adoration d’Allah se traduit par la conception de la foi. Il est utile alors de préciser le sens de cette conception qui consiste, pour l'intelligence humaine, à recevoir délibérément les préceptes de la foi. Ceci à partir de la Source divine, à s'adapter et à comprendre la notion de l'Authenticité divine, la notion de l'univers qui entoure l'homme, la notion du conscient et de l'inconscient, la notion de la vie réelle et irréelle à laquelle l'homme appartient, et en quelque sorte la réalité même de l'homme.
Ensuite l'homme doit nécessairement harmoniser sa conception de la foi avec les données différentes de ces réalités. Les liens qui attachent l'homme à Allah تعلى  doivent concrétiser l'adoration d’Allah Seul d'une part. D'autre part, ils doivent illustrer les rapports de l'homme avec l'univers, et ses lois, avec les êtres vivants et les groupes différents d'individus du genre humain. Les origines de ces différents rapports doivent être tirées de la religion d’Allah Le Très-Haut dans l'accomplissement de l'unique adoration d’Allah, comme l'Envoyé-Messager nous les a transmises. De la sorte, cette conception touche à tous les domaines de la vie.
Si la conception de la société musulmane est ainsi, nous allons voir comment cette société s'est formée et le chemin que cette formation a emprunté.
La société musulmane ne peut se constituer qu'avec la formation d'un groupe de gens qui décideraient de ne vouer d'adoration totale qu'à Allah Seul. N'importe que ce soit dans leurs devoirs religieux ou dans l'organisation de leur vie et dans leurs législations. Toute la vie de cette société devait reposer sur cette adoration loyale et fidèle.
Alors, à ce stade seulement, ce groupe serait réellement musulman, et la société qu'il aurait constituée serait musulmane aussi. Sans ce processus chronologique, aucun membre dudit groupe ne serait réellement musulman, et leur société ne pouvait être considérée comme musulmane. Autrement, la première base sur laquelle repose l'Islam et la société qui est la croyance en l'Unicité divine et en la mission de Mouhammad en tant que Envoyé-Messager de Allah, صلى الله عليه وسلم ne serait pas garantie.
Il est nécessaire donc, avant de vouloir instaurer une société musulmane qui repose sur cette infrastructure organique, d'oeuvrer pour libérer les individus de toute autre adoration sous toutes les formes que ce soit, sauf de celle de Allah تعلى . C'est de l'ensemble de ces individus libérés de la domination de leurs semblables, que se constitue la société musulmane. Autrement dit, une société qui symbolise la nation de « La ilaha illa Allah wa Mouhammad Rasoul Allah ».
C'est ainsi que s'est constitué le premier groupe de musulmans, qui a donné naissance à la première société musulmane. C'est de cette façon que se formera chaque groupe de musulmans et que se constituera toute société musulmane.
La société musulmane se constitue, en effet, par l'abandon volontaire de toute adoration autre que celle d’Allah, et par la volonté réfléchie d'organiser la vie sur cette base d'adoration. C'est alors qu'apparaît une société nouvelle, dégagée de l'ancienne société idolâtre et qui y est diamétralement opposée par sa nouvelle croyance et sa nouvelle conception de la vie. Puisque elle reflète la première base de la religion musulmane, qui est: « La ilaha illa Allah wa Mouhammad Rasoul Allah ».
L'ancienne société idolâtre toute entière pourrait se rallier ou ne pas se rallier à la nouvelle société musulmane. Elle pourrait aussi adopter à son égard soit une attitude conciliante ou belligérante. Bien que la règle suivie dans un cas pareil, implique que l'idolâtrie s'insurge contre les précurseurs de la nouvelle société dès sa formation - tant qu'elle est représentée par des individus et des groupes - ou sur toute la société musulmane après sa formation effective. il était le cas dans l'histoire de l'Appel à l'Islam sans aucune exception depuis Nouh, que le Salam soit sur lui, jusqu'à Mouhammad, صلى الله عليه وسلم
Il est naturel que la nouvelle religion musulmane ne peut prendre forme et exister réellement que lorsqu'elle atteint un niveau de force lui permettant de faire face à la pression de la vieille société idolâtre. Nous parlons d'une force de croyance et de conception, une force d'initiative et de renforcement de soi-même, une force d'organisation et d'édification de son infrastructure générale. Enfin tous les moyens de force par lesquels elle pourrait affronter la pression de la société idolâtre et la vaincre, ou du moins lui résister.

Mais que représente la société idolâtre ? Et quelle est la méthode de l'Islam dans sa lutte contre elle ?
La société idolâtre est différente de la société musulmane. Si nous tenons à la précision objective, nous pouvons dire : toute société qui ne limite pas son adoration à l'Unicité divine..
Cette adoration est représentée par la conception des croyances, par les rites d'adoration et par les législations juridiques...
Par cette qualification objective, toutes les sociétés qui existent actuellement sur terre sont englobées dans le cadre de la société idolâtre !!
Les sociétés communistes en font partie. Tout d'abord par leur négation d’Allah, تعلى  et par leur méconnaissance de Son existence même. Les marxistes reportent la motivation de l'existence au matérialisme et à la matière. Ils attribuent l'efficacité de la vie de l'homme et son histoire à l'économie ou aux moyens de production. Deuxièmement, les communistes érigent un régime de soumission à part seul qui considère que la direction collégiale est une vérité infaillible. II résulte de cette conception et de ce régime, l'aliénation des caractéristiques humaines. On considère que les besoins de l'homme sont ceux de l'animal et que se bornant à la nourriture, la boisson, l'habillement, le logement et la satisfaction du sexe ! Ils lui interdisent la prétention aux besoins spirituels de l'Homme qui le différencient de l'animal. En premier lieu par : la croyance dans l'Unicité divine la liberté de choisir sa foi et de pouvoir l'exprimer librement. Ils ont aboli également le droit d'exprimer sa liberté individuelle qui est l'une des principales particularités de l'homme.
Cette individualité est représentée par la propriété privée, et droit de choisir un travai1 et de pouvoir l'exercer, le droit de l'âme à se manifester par le moyen de l'art. Les autres particularités qui différencient l'homme de l'animal ou de la machine sont ignorées par la conception et le régime communistes qui rabaissent très souvent l'homme du rang de l'animal à celui de la machine !
D'autres sociétés sont englobées dans ce même cadre, elles existent encore en Inde, au Japon, aux Philippines et en Afrique. Ces sociétés font partie du monde de l'idolâtrie, en premier lieu, par leur conception d'adorer d'autres seigneurs que Allah تعلى  ou en adjoignant l'adoration d'autres divinités à Allah تعلى  les plaçant à Son niveau.
Elles font partie de ce même cadre. Deuxièmement, en accomplissant des rites religieux en l'honneur de ces diverses lignes, et en les adorant avec vénération et fidélité, ils établissent des régimes et des législations qui n'ont aucun rapport ni avec Allah تعلى  ni avec Sa loi. Ces régimes et ces législations inspirent l'établissement des sanctuaires, des devins, des magiciens ou des cheikhs. Ce sont des formations civiles laïques, qui possèdent le pouvoir de légiférer sans toutefois prendre en considération la législation divine. ils détiennent le pouvoir suprême au nom du (peuple), au nom du parti ou au nom de n'importe quoi.
Le pouvoir suprême ne peut revenir qu'à Allah Seul, et ce pouvoir ne peut s'exercer que par la voie que Allah تعلى  a tracée aux hommes par l'intermédiaire de ses envoyés-messagers.
Les sociétés juives et nazaréennes, réparties sur les coins différents coins du monde, font partie, elles aussi, du monde idolâtre par leurs conceptions altérées de la foi. Leurs conceptions renient l'Unicité divine en s'adonnant à l'une des formes de l'incroyance. Soit en imaginant Allah sous une forme qui n'est pas conforme à la réalité, soit en Lui prêtant des liens inexistants avec Ses créatures.  
« Les Juifs disent : ‹Uzayr est fils d'Allah› et les Nazaréens disent : ‹Al Massih est fils d'Allah›. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. qu'Allah les anéantisse! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ? » (Sourate le Désaveu, Verset 30 traduction rapproché)

« Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : ‹En vérité, Allah est le troisième de trois.› Alors qu'il n'y a de divinité qu'une Divinité Unique ! Et s'ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d'entre eux. » (Sourate Le Table servie, Verset 73 traduction rapproché )
« Et les Juifs disent: ‹La main d'Allah est fermée !› Que leurs propres mains soient fermées, et maudits soient-ils pour l'avoir dit. Au contraire, Ses deux mains sont largement ouvertes : Il distribue Ses dons comme Il veut. »  (Sourate La Table servie, Verset 64 traduction rapproché)
« Les Juifs et les Nazaréens ont dit: ‹Nous sommes les fils d'Allah et Ses préférés.› Dis : ‹Pourquoi donc vous châtie-t-Il pour vos péchés ?› En fait, vous êtes des êtres humains d'entre ceux qu'Il a créés. Il pardonne à qui Il veut et Il châtie qui Il veut. Et à Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux. Et c'est vers Lui que sera la destination finale. »  (Sourate La Table servie, Verset 18 traduction rapproché)

Et elles y font partie avec leurs devoirs religieux, leurs cérémonies, leurs rites, qui prennent naissance dans de fausses croyances...
Puis elles y font partie aussi avec leurs systèmes et leurs législations. Toutes ces sociétés ne reposent pas sur l'Unicité divine, sur le fait que le pouvoir appartient à Allahتعلى . Mais elles installent des groupes humains qui ont obtenu le haut pouvoir, alors qu'il n'appartient qu'à Allah تعلى . Et dans le passé, Allah تعلى  les a qualifié de mécréants parce qu'ils ont donné ce pouvoir à leurs rabbins et aux hommes de l'église pour leur légiférer et ils acceptaient ce qu'ils ont légiféré.

Il est certain que les juifs et les nazaréens ne croyaient pas à la divinité des Rabbins et des hommes de l'église, mais ils leur reconnaissaient le droit de jugement et ils acceptèrent ce qu'ils légiféraient, ce que Allah تعلى  n'a pas ordonné. Il est encore plus naturel aujourd'hui de les qualifier de mécréants car ils ont donné ce droit à d'autres qu'à des Rabbins ou des hommes de l'église.
Et finalement font partie du même cadre de la société idolâtre, les sociétés qui prétendent être musulmanes !
Ces sociétés n'entrent pas dans le cadre de l'idolâtrie parce qu'elles croient à la divinité d'autres seigneurs que Allah تعلى , ni parce qu'elles accomplissent des rites d'adoration en l'honneur. d'autres seigneurs que Allah تعلى  Mais plutôt parce qu'elles n'adorent pas uniquement Allah, dans leur mode de vie, malgré leur foi en l'Unicité divine. Elles accordent les attributs les plus attachés à Allah à d'autres qu'ils déifient. Elles croient ainsi aux autres pouvoirs qu'à celui d’Allah et croient de recevoir de ces pouvoirs tout ce qui régit leurs organisations, leurs législations, leurs valeurs, leurs jugements, leurs habitudes, leurs traditions et les principes qui constituent leurs existences.
Allah, Le Très-Haut, dit au sujet des tenants du Pouvoir :  
« Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les voilà les mécréants ».(Sourate La Table servie, Verset 44 traduction rapproché)
« N'as-tu pas vu ceux qui prétendent croire à ce qu'on a fait descendre vers toi [prophète] et à ce qu'on a fait descendre avant toi ? Ils veulent prendre pour juge le Taghout, alors que c'est en lui qu'on leur a commandé de ne pas croire. Mais le Diable veut les égarer très loin, dans l'égarement. Et lorsqu'on leur dit : ‹Venez vers ce qu'Allah a fait descendre et vers le Messager›, tu vois les hypocrites s'écarter loin de toi. Comment (agiront-ils) quand un malheur les atteindra, à cause de ce qu'ils ont préparé de leurs propres mains ? Puis ils viendront alors près de toi, jurant par Allah : ‹Nous n'avons voulu que le bien et la réconciliation›. Voilà ceux dont Allah sait ce qu'ils ont dans leurs coeurs. Ne leur tiens donc pas rigueur, exhorte-les, et dis-leur sur eux-mêmes des paroles convaincantes. Nous n'avons envoyé de Messager que pour qu'il soit obéi, par la permission d'Allah. Si, lorsqu'ils ont fait du tort à leurs propres personnes ils venaient à toi en implorant le pardon d'Allah et si le Messager demandait le pardon pour eux, ils trouveraient, certes, Allah, Très Accueillant au repentir, Miséricordieux. Non !... Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement [à ta sentence]. » (Sourate Les Femmes, versets 60-65 traduction rapproché)

Allah تعل  en Son inépuisable miséricorde, a qualifié les Juifs et les Nazaréens de mécréants, tout comme ceux qui prétendent être musulmans. Tous  qui n'ont pas la foi en Allah sans associé, ni icône, ni autres représentations matérielles de la Divinité. Puisque ne pas croire en Allah l'unique, sans associé, cela veut dire se soustraire au pouvoir d’Allah et sortir de Sa religion.
Quelques-unes de ces sociétés se déclarent solennellement laïques et qu'elles n'ont essentiellement aucun rapport avec la religion, d'autres déclarent encore qu'elles respectent la religion, mais elles ne lui accordent pas de place dans leur organisation sociale. Elles affirment renoncer au Monde invisible et organisent leur vie sur la base de la laïcité, considérant que la laïcité s'oppose au monde invisible !
Ce qui ne peut être exact et présente une aberration d'ignorants.
D'autres sociétés attribuent le pouvoir essentiel à d'autres qu'à Allah تعل   et instituent des législations qu'ils attribuent au Seigneur !...
Toutes ces sociétés se ressemblent par le fait qu'elles ne vouent pas d'adoration uniquement à Allah... Et qu'elles entrent toutes sans aucune exception dans le cadre des sociétés idolâtres
Ceci nous conduit à la dernière question qui est la méthode de l'Islam dans la résolution de toute la réalité humaine. Il est utile de nous référer à ce sujet au premier chapitre, qui traite de "La nature de la société musulmane", dont tout le destin repose sur l'unique adoration d’Allah, sans associé.
La délimitation de cette nature donne une réponse décisive à la question :
Quelle est l'origine de la vie humaine et sur quelles bases cette vie repose-t-elle ? Est-ce qu'elle repose sur la religion d’Allah et sa méthode pour la vie ? Ou bien repose-t-elle sur la réalité humaine quelle qu'elle soit ?
L'Islam donne, en effet, une réponse décisive à cette question, une réponse nette et qui ne suppose aucune hésitation... L'origine à laquelle doit revenir l'ensemble des questions qui touchent à la vie humaine, est sans aucune doute la religion d’Allah et sa méthode sur la vie. La croyance  La ilaha illa Allah wa Mouhammad Rasoul Allah, qui est la première règle de l'Islam, ne peut être remplie et accomplie que lorsqu'on attribue ainsi l'origine de la vie humaine.
L'adoration d’Allah Seul tout en recevant les recommandations de Son Envoyé-Messager صلى الله عليه وسلم au sujet de cette adoration, ne peut être réalisée que lorsqu'on reconnaît cette origine et qu'on la suit à la lettre sans la moindre hésitation :
« Prenez ce que le messager vous donne, et de ce dont il vous interdit , abstenez-vous » (Sourate L'exode, Verset 7 traduction rapproché)
Ensuite l'Islam demande aux gens : « Connaissez-vous mieux que Allah? »
Et il répond :
« Allah sait, et vous, vous ignorez. Vous n'avez que les rudiments du savoir ».
Celui qui sait, crée et fait des donations aussi, est le seul qui peut juger. Sa religion qui est une méthode pour la vie, devrait être la seule origine de la vie. Quant à la réalité des êtres humains, leurs théories, et leurs tendances, elles tendent toutes à empirer et dévier, et à s'édifier sur les sciences des êtres, qui ne savent pas ou qui n'ont que quelques rudiments de la science !
La religion d’Allah n'est point ambiguë et sa méthode sur la vie n'est pas flottante. Elle est délimitée par la deuxième partie de la Shahada: qui consiste à croire que Mouhammad est l'Envoyé-Messager d’Allah. Cette deuxième partie est donc liée à ce qu'avait communiqué le Prophète de la révélation : les textes des institutions. S'il y a un texte, il s'agit de l'appliquer. Sinon l'interprétation peut tenir son rôle sans toutefois sortir du cadre que Allah a institué pour les hommes et non selon les instincts et les caprices humains :
« Ô les croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement). » (Sourate Les Femmes, Verset 59 traduction rapproché)
D'autant plus que les méthodes instituées pour l'étude et l'interprétation sont connues, elles ne sont ni ambiguës ni flottantes.
Il n'est guère possible à quiconque d'attribuer à Allah تعل  une loi instituée par soi-même. Le pouvoir suprême doit être reconnu solennellement à Allah, source de laquelle émanent tous les pouvoirs.
Ces pouvoirs n'émanent ni du peuple, ni du parti, ni de quiconque. On doit se référer à la parole d’Allah (du Qur’an) et au comportement de son Prophète pour connaître ce que Allah veut; ce qui n'est guère possible pour ceux qui s'attribuent le pouvoir au nom d’Allah. L'Europe a connu ce genre de règne sous le nom de "théocratie" ou de "pouvoir sacré" ce qui n'a aucun rapport avec l'Islam.
Aucune personne n'a le pouvoir de communiquer la parole d’Allah excepté Son Envoyé-Messager; toutefois, il y a des textes précis qui délimitent les institutions d’Allah.
Il est à signaler que le mot "La religion pour la réalité" est mal compris et est souvent mal employé aussi; car il est bien entendu que la religion d’Allah تعل  est pour la réalité; mais laquelle !  
C'est la réalité que crée cette religion même, selon sa propre méthode et en s'appliquant à la nature humaine et en réalisant les réels besoins humains sans exception, besoins que le Créateur impose, car Lui seul sait.
« Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créé alors que c'est Lui Compatissant, le Parfaitement Connaisseur. » (Sourate La Royauté, Verset 14 traduction rapproché)
La religion n'affronte pas la réalité pour la justifier et lui chercher des arguments d'ordre religieux qui puissent lui servir de slogans occasionnels ! Mais plutôt pour peser la réalité, et vérifier ce qui est acceptable et ce qui devrait être refusé et à partir de l'ensemble de ces éléments en faire la réalité. Et c'est dans tout cela que réside la signification, qui voudrait prouver que l'Islam est la religion de la réalité.
On peut toutefois se demander à ce propos si l'intérêt des êtres ne devrait pas façonner leur réalité ?!
Et encore une fois nous nous référons à une question que pose l'Islam, et à laquelle il répond par :
"Savez-vous mieux que Allah ?
Allah sait, alors que vous, vous ignorez !"
En effet, l'intérêt des êtres ne réside-t-il pas dans ce que Allah تعل  a institué pour eux ? Comme il l'a révélé par l'intermédiaire de Son Envoyé-Messager صلى الله عليه وسلم Si toutefois il apparaît aux êtres que leur intérêt est en contradiction avec ce que Allah a institué pour eux, alors ils n'ont en premier lieu à ce sujet que de fausses illusions.
« Ils ne suivent que la conjecture et les passions de [leurs] âmes, alors que la guidée leur est venue de leur Seigneur. Ou bien l'homme aura t-il tout ce qu'il désire ? A Allah appartiennent la vie future et la vie d'ici-bas. » (Sourate L'étoile, Verset 23-25 traduction rapproché)
Ils sont en second lieu des mécréants, aucune personne ne pourrait prétendre que l'intérêt est en contradiction avec ce que Allah تعل  a institué, et demeurer un seul instant dans cette religion et parmi ces gens !


Dernière édition par Deenulqayyem le Lun 11 Jan - 17:10, édité 2 fois (Raison : Posté sur deenulqayyem)
Revenir en haut Aller en bas
abdallah ibn adam
Nouveau Membre Actif
Nouveau Membre Actif
avatar

Nombre de msg : 33
Points de participation Points de participation : 55
Moyenne des avis sur mes post : 3

MessageSujet: Re: LA ILAHA ILL ALLAH - Méthode de vie    Mer 13 Juil - 10:39

salam alaykum



barakallah ou fik akhi abu sem sahih c est vrai la religion a commencer etrange et aujourd'hui elle est redevenu etrange ! a cette epoque la les gens ne prenne pas importance de l aprentissage de la religion sauf a qui allah a fait misericorde , nous somme vraiment revenu o temp de l idolatrie ou les gens ne distingue pas le tawhid et le chirk , ils penssent que la religion serai juste de pronocé une parole (la chahada) vide de signification et sans condition a acomplir pour etre musulman dans ce cas la on en serai venu a rendre les hipocrites de medine musulman vue que il la pronocer mais il serai o plus bas fond de l enfer meme apré avoir di la chahada car il ne se sont pas soumis a ce quel implique !
Revenir en haut Aller en bas
Abou_Sem
Membre Actif
Membre Actif
avatar

Nombre de msg : 55
Points de participation Points de participation : 116
Moyenne des avis sur mes post : 25

MessageSujet: Re: LA ILAHA ILL ALLAH - Méthode de vie    Mer 13 Juil - 12:19

wa 3alaykoum ssalam Abdallah

wa fik baraka Allah,oui tu as raison aujourd'hui l'islam est devenu étrange comme la dit notre bien aimé prophète sallallahou alayhi wa salam et il dit toujours la vérité! Agrippons nous solidement à l'anse la plus solide qui ne peut se briser!! et je demande à Allah ta3ala de nous guider

ps: je tien a préciser que ce texte(la ilaha illAllah méthod de vie) est un extrait du livre jalon de said kotb (rahimaou Allah) j'ai oublié de l indiquer dans le titre du post
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Nombre de msg : 319
Points de participation Points de participation : 796
Moyenne des avis sur mes post : 17

MessageSujet: Re: LA ILAHA ILL ALLAH - Méthode de vie    Mer 13 Juil - 12:23

Assalamu 3aleikum wa ra7matullah wa barakatuh.

Titre mis à jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA ILAHA ILL ALLAH - Méthode de vie    

Revenir en haut Aller en bas
 
LA ILAHA ILL ALLAH - Méthode de vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
[Deen-ul-Qayyem] :: Dogme / Croyance :: At-Tawhyd / La shahada / Asludeen-
Sauter vers: